Startup du jour #45 – Homepilot

Posted by on 13 octobre 2017

On a parfois tendance à penser que l’innovation se doit d’être radicale, disruptive. Aussi, il arrive que l’on refuse le qualificatif de startup à de jeunes entreprises naissantes au motif qu’elles ne justifieraient pas d’une innovation technologique suffisamment sophistiquée. Rien n’est plus injuste. En effet, l’innovation peut être simple, à la marge, tout en permettant à l’entreprise qui l’a porte de conquérir une part importante du marché. Le succès actuel de Proprioo le montre. Ce nouvel acteur de la transaction immobilière se contente de digitaliser le processus classique de vente sans chercher à réinventer le métier. De même, HomePilot veut faire le travail d’un gestionnaire locatif mais il veut le faire moins cher et mieux.

Cette startup créée fin 2016 par Gilles Bourcy et Laurent Kretz (deux anciens diplômés de l’ESCP Europe) propose une agence de gestion locative complétement digitalisée. Bien entendu, HomePilot n’est pas la seule startup à proposer un outil de publication automatique des annonces, d’organisation des visites ou de vérification des dossiers locataires. Mais l’entreprise se démarque en allant jusqu’au bout de la démarche : elle prend également en charge l’encaissement des loyers, le recouvrement des impayés, la maintenance et elle aide même le bailleur à faire sa déclaration fiscale. Le propriétaire peut suivre l’ensemble des actions en temps réel depuis son téléphone ou son ordinateur.

Grâce à l’automatisation d’un maximum de process, HomePilot a des coûts plus faibles que les agences traditionnelles ce qui lui permet d’afficher des prix plus bas. Il faut compter 8% d’honoraires pour de la gestion locative sachant que ce chiffre comprend une garantie de loyer en cas d’impayés assurée par Allianz. Mieux encore, la tarification se veut parfaitement transparente. Il est vrai que les grilles tarifaires des agences sont parfois opaques et que les mauvaises surprises sont fréquentes.

Aujourd’hui, HomePilot est seulement présente dans Paris intra-muros mais devrait rapidement s’étendre à toute l’Ile de France.