La startup anglaise YOPA lève 50 millions d’euros.

 

La start-up anglaise YOPA, agence immobilière en ligne, veut casser les codes de l’intermédiation. La problématique de départ est simple : pourquoi le coût d’un agent immobilier serait proportionnel aux prix de vente alors même que ces derniers ne cessent d’augmenter tandis que le service d’intermédiation reste le même ?

Ainsi, le mode de fonctionnement des YOPA est simple : fini le temps où les agences immobilières se rémunéraient avec un pourcentage du prix de vente de votre maison ! YOPA propose un modèle de rémunération fixe : £839 à la charge du vendeur, payable immédiatement ou en dix fois, quelque soit le prix ou la surface de votre bien à vendre.

La startup vient de boucler une levée de fonds record de £47M sur l’année 2017, deux ans seulement après sa création. Parmi les investisseurs, on retrouve LSL Property Services, deuxième plus grande chaîne d’agence immobilière au Royaume-Uni. Quelles sont les raisons qui poussent un réseau d’agence immobilière « classique » à investir dans le capital d’un concurrent ? Premièrement, un argumentaire de vente rodé. YOPA se veut « dix fois moins cher qu’un agent classique » et met en avant des conseillers disponibles en dehors des heures de bureaux qui vendent votre maison en 29 jours en moyenne. Grâce à la plateforme internet « YOPAHUB », il est également possible de suivre votre vente en direct. Deuxièmement, il s’agit d’une start-up tendance avec une communication décalée. En effet, ils ont lancé une campagne publicitaire mettant en scène le groupe disco Village People qui a rencontré un grand succès outre-Manche.

Le succès de Yopa n’est pas sans rappeler celui de eMoov, agence immobilière de même nature qui a levé £40M il y a quelques mois. Autre acteur anglais de l’intermédiation à frais fixe, PurpleBricks qui a levé 58M£ en 2015 avant d’être introduite en bourse quelques mois plus tard.

En France, où les frais d’intermédiation sont beaucoup plus importants qu’au Royaume-Uni (5-6% contre 1-2%), la startup Proprioo propose aussi ce type de rémunération fixe.

 

Benoît de La Verpillière

 

Restez informé sur le monde de l'immobilier

Partager cet article

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Afterwork #12 : l’innovation immobilière en Afrique

Nous organisions ce jeudi 28 notre 12ème afterwork dans les superbes locaux de Leboncoin. Pour l’occasion, nous avions choisi d’aborder un thème novateur, celui de l’innovation immobilière en Afrique. En guise d’introduction, Audric Guillemin de LeBoncoin a rappelé tout l’intérêt qu’il portait aux startups de l’immobilier, en témoigne la présence au sein de son accélérateur

Lire plus »

Startup du jour #58 – Inch

  Inch, pour simplifier la vie des gestionnaires immobilier Que de frustration dans les copropriétés ! D’une part, les résidents voient les problèmes au quotidien et se plaignent de coûts de gestion très élevés. D’autre part, les professionnels peinent à mettre en lumière le service qu’ils apportent aux propriétaires et aux résidents. La startup Inch a

Lire plus »

Startup du jour #57 – Liberkeys

Liberkeys, un nouvel acteur sur le segment de la transaction à commission fixe L’immobilier est un des rares secteurs où les rémunérations variables (en % de la valeur de la transaction) se maintiennent au détriment des rémunérations fixe en valeur absolue. Cependant, comment justifier qu’un agent immobilier perçoit, pour la vente d’un appartement parisien par

Lire plus »