Startup du jour #24 – Apimka

Tripadvisors, Booking.com, IMDb, etc. Quel est le point commun entre toutes ces plateformes que nous utilisons au quotidien ? Elles hébergent des millions d’avis clients accessibles à tous gratuitement. En effet, nous sommes de plus en plus influencés par les témoignages des internautes dans la sélection de nos restaurants, hôtels ou films. Dès lors, pourquoi ne pas s’appuyer sur les retours d’expérience d’une large communauté lorsqu’il s’agit de choisir un nouveau logement, en tant que propriétaire ou locataire.

Apimka est une startup qui rend possible cet échange d’informations dans le domaine de l’habitat. Plus concrètement, les occupants (propriétaires ou locataires) déposent leurs avis sur la plateforme et ceux-ci sont visibles par l’ensemble de la communauté. Ils peuvent aider un futur propriétaire ou locataire dans son choix. En plus des avis, Apimka offre à ses utilisateurs la possibilité d’en savoir plus sur le quartier dans lequel se trouve le bien, des commerces aux transports, en passant par les services de proximité. Le site élabore des fiches quartiers à travers l’utilisation d’informations disponibles en Open Data.

Pour faire partie de la communauté, rien de plus simple. Il suffit juste de décrire son bien puis de donner un avis. Côté description, il faut renseigner l’adresse, le type d’occupation (logement entier, colocation ou chez l’habitant), l’étage où se trouve le bien, sa superficie et le nombre de pièces. Côté évaluation, des éléments sur la qualité technique du bien (insonorisation, isolation, etc.) sont attendus. De même, toute information sur le coût du logement (charges, fiscalité) ou sur la relation avec le bailleur (dans le cas d’une location) sont appréciées. Enfin, l’immeuble (propreté des parties communes, ambiance, etc.) ainsi que le quartier (qualité de vie, sécurité, etc.) font l’objet d’une évaluation. A chaque fois, Apimka réduit les asymétries d’informations qui caractérisent le choix d’un lieu de vie. En effet, la seule visite d’un appartement est rarement suffisante pour se faire une idée précise de la qualité du bien et de son environnement.

L’utilisation d’Apimka est gratuite et l’application reste indépendante vis-à-vis des bailleurs et vendeurs. En effet la start-up ne touche aucune commission à la vente ni à la location et n’a pas relations commerciales avec les agents immobiliers. Apimka se rémunère en proposant des offres complémentaires comme des assurances habitation ou des services de déménagements.

Selim Ben Ahmed

Inscrivez-vous à la newsletter de Real Estech pour rester informé des derniers tendances

Partager cet article

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Startup du jour #58 – Inch

  Inch, pour simplifier la vie des gestionnaires immobilier Que de frustration dans les copropriétés ! D’une part, les résidents voient les problèmes au quotidien et se plaignent de coûts de gestion très élevés. D’autre part, les professionnels peinent à mettre en lumière le service qu’ils apportent aux propriétaires et aux résidents. La startup Inch a

Lire plus »

Startup du jour #57 – Liberkeys

Liberkeys, un nouvel acteur sur le segment de la transaction à commission fixe L’immobilier est un des rares secteurs où les rémunérations variables (en % de la valeur de la transaction) se maintiennent au détriment des rémunérations fixe en valeur absolue. Cependant, comment justifier qu’un agent immobilier perçoit, pour la vente d’un appartement parisien par

Lire plus »

Startup du jour #56 – WeMaintain

  WeMaintain, la plateforme SaaS dédiée à la maintenance des ascenseurs La profonde transformation de la chaîne de valeur dans le domaine de la maintenance professionnelle des bâtiments n’épargne pas les ascenseurs. Aujourd’hui, les grands ascensoristes (Otis, Schindler, Thyssen, Koné, etc) facturent la maintenance de leurs outils à prix fort mais la situation des techniciens

Lire plus »