Real Estech rassemble toute sa communauté pour le premier Sommet de l’innovation dans l’immobilier

Meka Brunel (DG de Gecina) et François Bertière (PDG de Bouygues Immobilier) sur scène pour présenter leur politique innovation.

L’association Real Estech avait choisi la date du 23 janvier afin de rassembler pour la première fois toute sa communauté. Entrepreneurs, dirigeants de grands groupes et journalistes sont venus en nombre à cet évènement qui se tenait au siège de la Fédération française du Bâtiment. Au total, plus de 350 personnes ont participé au premier Sommet de l’innovation dans l’immobilier.

Après un petit-déjeuner networking, le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires M. Julien Denormandie a ouvert le sommet à 9h30 avec un discours d’une trentaine de minutes. Pour commencer, il s’est félicité de voir que l’innovation n’était plus un mot tabou dans le secteur immobilier. Il a cité le chiffre de 400 startups de la Real Estech en France tout en reconnaissant que les entreprises établies avaient aussi fait de nombreux efforts de R&D. Ensuite, le secrétaire d’État a défini ce que devait être le rôle des pouvoirs publics dans la transformation du secteur immobilier. D’après lui, il s’agit plus d’accompagner les acteurs en place que de se substituer à eux. Cela passera par une réflexion sur les normes et notamment sur le code de la construction qui compte aujourd’hui plus de pages que le code civil. Dans la future loi logement attendue en mars 2018 figurera une autorisation pour le ministère de réécrire ce code de la construction. L’objectif est d’en réduire la voilure d’au moins 20%, soit la suppression d’une page sur cinq. Dans ce but, tout le contenu qui s’apparent à de la prescription sera revu. La philosophie est simple : le code devra définir les objectifs en matière environnementale ou sociale mais plus les moyens pour atteindre ces objectifs.

Après le discours d’introduction du secrétaire d’État, Robin Rivaton (président de Real Estech) et Régis Chemouny (associé chez KPMG) ont présenté les résultats du premier baromètre consacré à la Real Estech en France. Parmi les informations à retenir, les réponses au sondage montrent que plus de 33% des startups de l’immobilier en France comptent au moins 10 salariés. Autre élément intéressant, les startups de la construction (une des 4 catégories) sont celles où les collaborateurs sont les plus âgés et les plus expérimentés. Inversement, les startups de la transaction ou de la gestion locative ont plutôt été fondées par des très jeunes actifs. Le sondage montre également que les parts de marché des Real Estech restent faibles (moins de 1% sur l’ensemble des métiers et à l’échelle nationale). Cependant, les parts de marché ont fortement augmenté à Paris et dans les métropoles régionales. C’est par exemple le cas de la gestion locative où les nouveaux services de conciergerie pour la location courte-durée se sont fortement développés dans les arrondissements touristiques de la capitale. Enfin, le rapport montre bien que les entreprises établies souhaitent participer à cette révolution du secteur. 86% des répondants déclarent réaliser des expérimentations avec les startups et 62% sont leurs clients.

Robin Rivaton a ensuite rappelé quelles avaient été les actions de l’association Real Estech durant l’année 2017. Une dizaine d’afterworks dont l’affluence n’a cessé d’augmenter, plusieurs tribunes dans la presse nationale, un livre qui s’est bien vendu et la participation à une vingtaine de conférences aux quatre coins du territoire. Le plan d’action pour 2018 a également été dévoilé. Le livre sera traduit en anglais et des afterworks seront organisés à Lille, Nantes, Bordeaux, Grenoble et Marseille. Par ailleurs, le travail de lobbying auprès du gouvernement sera intensifié afin de faire sauter les freins réglementaires qui brident l’innovation dans le secteur immobilier. Et bien d’autres choses encore sont prévues pour l’année qui s’ouvre ….

Pour finir, l’association Real Estech avait invité Meka Brunel (DG de Gecina) et François Bertière (PDG de Bouygues Immobilier) à venir sur scène pour présenter leur politique innovation et pour mettre en avant les startups avec qui ils travaillaient. Meka Brunel a évoqué le Think tank qu’elle vient de créer avec d’autres foncières européennes pour partager les bonnes pratiques d’innovation. Elle était accompagnée des startups Wynd et WelcomeAtWork, respectivement éditeur de logiciel CRM et gestionnaire des parties communes des immeubles de bureau. De son coté, François Bertière a rappelé que Bouygues Immobilier s’était doté depuis plusieurs années d’un fonds d’investissement (BIRD) dont la vocation est d’investir dans des startups du secteur immobilier. Spallian est une des startups dont le groupe est actionnaire. Son fondateur était présent sur scène afin d’expliquer pourquoi un spécialiste de la donnée pouvait être utile à Bouygues Immobilier.

Le secrétaire d’État a conclu le sommet en appelant de ses vœux la création d’un label Real Estech. Concrètement, l’association pourrait labéliser les opérations de développement immobilier qu’elle considère comme innovantes. Cette deuxième annonce, après celle de la réécriture du code de la construction, a été beaucoup reprise dans la presse. Les Echos, Le Point, la Tribune, le Moniteur, Business Immo, Batiactu et le Journal de l’Agence ont publié des articles suite à l’évènement.

Vous pouvez télécharger le premier Baromètre de l’innovation dans l’immobilier gratuitement, en renseignant votre email ci-dessous :

[email-download download_id= »1277″ contact_form_id= »1328″]

Restez informé sur le monde de l'immobilier

Partager cet article

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Afterwork #12 : l’innovation immobilière en Afrique

Nous organisions ce jeudi 28 notre 12ème afterwork dans les superbes locaux de Leboncoin. Pour l’occasion, nous avions choisi d’aborder un thème novateur, celui de l’innovation immobilière en Afrique. En guise d’introduction, Audric Guillemin de LeBoncoin a rappelé tout l’intérêt qu’il portait aux startups de l’immobilier, en témoigne la présence au sein de son accélérateur

Lire plus »

Startup du jour #58 – Inch

  Inch, pour simplifier la vie des gestionnaires immobilier Que de frustration dans les copropriétés ! D’une part, les résidents voient les problèmes au quotidien et se plaignent de coûts de gestion très élevés. D’autre part, les professionnels peinent à mettre en lumière le service qu’ils apportent aux propriétaires et aux résidents. La startup Inch a

Lire plus »

Startup du jour #57 – Liberkeys

Liberkeys, un nouvel acteur sur le segment de la transaction à commission fixe L’immobilier est un des rares secteurs où les rémunérations variables (en % de la valeur de la transaction) se maintiennent au détriment des rémunérations fixe en valeur absolue. Cependant, comment justifier qu’un agent immobilier perçoit, pour la vente d’un appartement parisien par

Lire plus »