Real Matters prépare son introduction en bourse

Posted by on 21 avril 2017

Real Matters, le fleuron de la Real Estech canadienne, prépare son introduction en bourse ! Fondée en 2004, cette société ubérise l’immobilier au sens premier du terme. En effet, Real Matters est une plateforme biface qui agrège plus de 100.000 experts du secteur immobilier. Les clients (particuliers et entreprises) peuvent y trouver des agents immobiliers, des brokers en financement ou encore des courtiers en assurance habitation. Par exemple, 3 des 5 plus grandes banques canadiennes offrent des prêts hypothécaires à travers la plateforme.

Comme chez chez Uber ou TripAdvisor, les prestataires de services sont notés par les clients après chaque prestation. Mis en concurrence, ceux-ci sont moins gourmands et plus transparents sur leur méthode facturation. L’utilisation intensive du Big Data permet à Real Matters d’affiner sans cesse l’expérience utilisateur. Le client se voit proposer le bon prestataire au bon prix sans qu’il ait besoin d’effectuer de longues recherches. Ce gain en temps a un effet positif sur la fluidité du marché immobilier.

Real Matters va s’introduire en bourse dans les semaines à venir afin d’accélérer son développement. Son objectif est de lever environ 95 millions de dollars. En 2016, Real Matters avait déjà levé plus de 100 millions de dollars atteignant une valorisation historique de 650 millions de dollars. De telles levées de fonds se justifient par la grande taille du marché de l’expertise immobilière. Il est estimé à plus de 3 milliards d’euros au Canada et Real Matters bénéficie déjà d’une part de marché de 16% dans le pays. Selon Jason Smith, fondateur et PDG, les perspectives de croissance de sa société sont excellentes : une croissance annuelle de 25% pour les 5 prochaines années et une amélioration de 12% de la marge opérationnelle. Comme par le passé, cet argent frais sera utilisé par Real Matters pour  racheter des petits acteurs de l’expertise immobilière. Reste à savoir si tous ces efforts seront suffisants pour devenir la prochaine licorne de la Real Estech.

Théo Da Silva