Startup du jour #36 – Logelis

Posted by on 11 juillet 2017

 

A la différence d’autres secteurs, la construction n’a pas profité des avancées technologiques récentes pour s’industrialiser. Aussi, les professionnels repartent presque d’une page blanche à chaque nouvel ouvrage ce qui explique les très faibles gains de productivité. Produire de l’immobilier coûte donc de plus en plus cher et de nombreux ménages renoncent à la propriété. Pire, le coût d’exploitation des habitations ne diminue pas suffisamment ce qui entraine une augmentation de la part des dépenses consacrées à l’immobilier, surtout dans les métropoles.

Pour faire face à ces difficultés, certains jeunes promoteurs misent sur l’innovation. C’est le cas de Renaud Sassi, ancien étudiant d’HEC qui a décidé de se reconvertir dans la promotion après une carrière en finance. Il a alors créé Logelis en 2008 avant de consacrer plusieurs années à la mise au point d’une technologie novatrice. Cette dernière consiste à préfabriquer en usine des panneaux isolants et structurels qui seront ensuite acheminés vers le chantier. Ces panneaux sont faits de matériaux composites à la pointe de l’isolation thermique. Concrètement, il s’agit d’intégrer un cœur de polyuréthane dans des panneaux bois-ciment. En conséquence, 80% du travail se fait dans l’usine de Roman-sur-Ysère dans la Drôme. Avec de telles méthodes, Logelis parvient à réduire le temps nécessaire à la construction d’une maison. De plus, les coûts de construction de l’entreprise sont inférieurs de 20 à 30% par rapport aux prix du marché. La standardisation (ou l’industrialisation) porte clairement ses fruits.

Au niveau national, Logelis accélère son développement avec une centaine de logements construits en 2017 et un objectif de 300 logements construits et 35 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2018. Deux partenariats ont été signés avec Arcade et Kaufmann & Broad. En parallèle, Logelis souhaite se développer à l’international et notamment dans les pays en développement où le pouvoir d’achat des populations reste faible. En Irak, ils ont développé des logements transportables à bas coûts pour répondre à la crise humanitaire des migrants. En Afrique, Logelis a mené quelques projets en Côte d’Ivoire et compte bien renforcer son implantation. Cette internationalisation est la bienvenue dans la mesure où le continent africain a besoin d’au moins 5 millions de logements supplémentaires par an (voir notre article Afrique : résoudre la crise du logement).